13
Septembre
2012

Deux articles qui mettent en lumière le eCommerce délégué

Catégorie Tendances

Deux articles récents mettent en valeur l'intérêt pour les marchands de recourir à l'externalisation - partielle ou totale - de leurs plates-formes eCommerce. 

Denis Terrien, Directeur Général de 3 Suisses International donne son avis sur le sujet pour le Journal Du Net dans un article intitulé "L'e-commerce va entrer dans une ère de forte externalisation".

Citation (lien vers l'article complet en bas de page) : "Qu'est-ce que les e-commerçants doivent outsourcer et que doivent-ils conserver ?
Il y a quinze ans, les premiers e-commerçants étaient obligés de tout faire eux-mêmes - la logistique, les photos de produits, tout le web merchandising...- car il n'existait pas de prestataires proposant ces services. Mais le cœur de métier de l'e-marchand, c'est la sélection de ses produits, la constitution de son offre commerciale, le marketing et la relation client. Même lorsqu'il sous-traite une partie de la relation client, c'est à lui qu'il appartient de décider quel type de prestation choisir.
Il devrait également penser externalisation lorsqu'il envisage de proposer un service nouveau.


De son côté, Jamus Driscoll, VP du marketing de Demandware, a écrit un bel article dans Le Cercle des Echos, au titre accrocheur "Comment choisir un fournisseur deplate-forme de commerce électronique". 

Citation (lien vers l'article complet en bas de page) :
"Commerce électronique : adopter un modèle Cloud ou traditionnelle, telle est la question
L'hébergement des opérations de commerce électronique dans le Cloud  est aujourd'hui une option viable pour les commerçants multicanaux, quelle que soit la taille de leur entreprise.
L'adoption d'une plate-forme de commerce électronique en mode Cloud se justifie pour plusieurs raisons :
- Innovation constante : les utilisateurs bénéficient d'améliorations continues sans interruption des opérations quotidiennes ni mises à niveau coûteuses.
- Productivité : le Cloud Computing libère les entreprises de la gestion de l'infrastructure et des mises à niveau, qui n'apportent pas de valeur ajoutée. Les équipes informatiques et commerciales peuvent se concentrer sur leur cœur de métier.
- Architecture ouverte : extension efficace de la plate-forme de commerce électronique à d'autres canaux et appareils, possibilité pour les développeurs de programmer dans le langage de leur choix et intégration d'un large éventail de technologies tierces avec une base de code commune.
- Plate-forme mondiale, par nature : permet aux entreprises de se connecter à un environnement sécurisé, évolutif et fiable, spécialement conçu pour prendre en charge des volumes de transactions importants et une redondance automatique.
- Réduction du coût total de possession "

  • Catégorie : Tendances

Contact

Une remarque ? Des questions ? N'hésitez pas à nous contacter !

Contactez-nous

Derniers tweets